Le rôle moteur du bio dans le contexte économique de la France.

Si l'économie française connait une stagnation, ce n'est pas dans celui du bio que cette crise se ressent dans l'immédiat En effet on a constaté depuis quelques années une augmentation en France des industries spécialisées dans le bio et notamment des

Si l'économie française connait une stagnation, ce n'est pas dans celui du bio que cette crise se ressent dans l'immédiat En effet on a constaté depuis quelques années une augmentation en France des industries spécialisées dans le bio et notamment des magasins spécialisés comme la boutique bio bagnols sur Cèze qui a ouvert ses portes dans le centre de la ville de Bagnols sur Cèze dans le Gard, cette boutique qui porte bien son nom "Miss Terre Bio" est géré par d'authentiques passionnés du bio.

Le circuit du bio est bien plus complexe qu'il n'y parait car il faut que les produits correspondent à des normes spécifiques qui sont les normes imposées par la règlementation du bio.

Mais le circuit spécialisé bio confirme son rôle moteur dans cette croissance avec une augmentation des ventes de 25 % sur le premier semestre 2016 (source : Agence BIO). Bien que les magasins bio soient réputés plus chers (produits bio plus chers à produire, volumes moindre, mise en place de politique sociale…), ils sont pourtant de plus en plus plébiscités. Les français estiment qu’ils peuvent payer plus cher pour des produits de meilleures qualités, ou plus éthiques, et le prouvent en faisant confiance aux magasins spécialisés.

Ces deux circuits de distribution représentant plus de 80 % des ventes en 2015, la croissance du marché, tous circuits confondus, est estimée à environ 20 % au premier semestre 2016 comparé au 1er semestre 2015.

Ouf, que de bonnes nouvelles, dont nous - petits consommateurs - pouvons nous attribuer le mérite : en effet, si le bio se développe c'est qu'il y a des acheteurs, qui poussent les producteurs dans un cercle vertueux. Économique et écologique

Que les climato-sceptiques se rassurent, c’est encore une goutte d’eau à l’échelle mondiale, mais cela montre bien que la tendance de fond (ou devrait-on dire lame de fond) réclame toujours plus de bio : pour les consommateurs, pour les producteurs, pour la planète!



Les derniers articles