Néris-Les-Bains, station thermale aux bienfaits prouvés

Nichée à 352 mètres d’altitude, Néris-Les-Bains est une station thermale d’Auvergne. Elle se situe dans le département de l’Allier à moins de 10 km de la commune de Montluçon. Les Gaulois étaient les premiers à bénéficier de ses vertus curatives. Mais cette ville-hôpital pour les blessés lors de la Première Guerre Mondiale, est devenue au fil du temps un lieu de villégiature très apprécié par les bourgeois notamment au début du 20ème siècle. Celle que l’on appelait Aquae Nerii, est désormais un lieu de bien-être très apprécié pour ses vertus thérapeutiques.

Les bienfaits de l’eau de Néris-Les Bains


L’eau de Néris-les-Bains sort de la Source César, une source provenant directement du granit à 4 500 mètres de profondeur. Sa température est d’environ 53°C quand elle jaillit, mais elle est mélangée à de l’eau froide lors des soins.

Les principaux éléments qui la composent (potassium, sodium, calcium, sulfates, chlorures …) lui procurent des vertus sédatives et relaxantes. D’ailleurs dès le 18ème siècle, les visiteurs venaient y soigner toutes sortes de maux tels que rhumatismes, paralysies, coliques et autres types de douleurs d'estomac.

Aujourd’hui, l’eau thermale de Néris-Les-Bains a été déclarée bénéfique pour les affections de type :

- neurologiques : névralgie, hémiplégie, sciatique et mal de dos…
- Psychosomatiques : dépression, névrose, anxiété, troubles du sommeil…
- Rhumatologiques : rhumatismes et problèmes articulaires…


Les différents types de soin


Les visiteurs peuvent bénéficier de l’eau thermale de Néris-les-Bains et de ses effets calmants mais aussi toniques dans des établissements performants disposant d’équipement hydrothérapiques high-tech et profiter du professionnalisme du personnel sur place.

En cure médicalisée ou libre, sur place, les curistes ont accès aux bains chauds, aux douches à jets, à la piscine, aux baignoires à buses mais peuvent également opter pour de bons massages sous l’eau ou non ou encore se faire envelopper de boue.

 


Article publié le 18 - 12 - 2015 dans la categorie: > actualitĂ©

Share on Google+