Solution contre les pénuries d’eau potable : dessaler la mer à l’aide d’une puce électronique

L’eau potable est source de vie. Malheureusement, ce ne sont pas tous les habitants de la planète qui en ont accès. Selon l’ONU, plus d’un milliard de personnes ne disposent pas en permanence de ce précieux liquide. Face à ce problème, le dessalement d’eau de mer est une option de solution. D'ailleurs, des entreprises ont vu le jour à cet effet.

Toutefois, dessaler l’eau de la mer, c’est vraiment la mer à boire ! Les procédés utilisés actuellement (la distillation et l’osmose inverse, en l’occurrence) nécessitent des fonds exorbitants, notamment pour satisfaire les besoins énergétiques.

Pour aider à régler les problèmes de pénurie d’eau dans le monde, Okeanos, une jeune start-up fondée en 2010, a décidé de se pencher sur la question du dessalement de la mer. Et elle a trouvé sa solution : l’utilisation d’une puce électronique.

Principe de fonctionnement

Pas besoin d’être hyper intelligent pour comprendre à quoi se résume le fonctionnement de cette innovation technologique. Le but de cette micropuce est de séparer simplement le sel de l’eau. Mais là où certains auront l’impression d’entendre un charabia, c’est au niveau de l’explication de la procédure de dessalement.

En effet, un champ électrique est créé par le dispositif. L’eau de mer s’écoulera entre de nombreux micro-canaux de 22 microns de diamètre, et chacun se divisera en deux. Au niveau du point de séparation, une tension sera imposée par une électrode qui oxydera les ions chlorure. Il s’en suivra une disparition de ces ions, ce qui favorisera la production d’un gradient de champ magnétique. Et ce gradient poussera les ions chargés positivement vers la sortie. Une attraction d’ions chargés négativement et d’ions chargés positivement aura lieu. Au final, il y aura un canal contenant les ions chargés et un autre où coule une eau dessalée, mais partiellement.

Okeanos a l’intention d’élaborer plusieurs séries de son produit et de les monter dans des cartouches, ceci pour permettre son utilisation à grande échelle. Les particuliers pourraient se servir de cette puce qui sera insérée dans des dispositifs portables. Pour le moment, la start-up entreprend des tests à petite échelle afin de s’assurer de l’efficacité de son produit. L’objectif est d’atteindre un taux de dessalement de 99 %.

Les avantages de cette puce

Le premier gros intérêt de cette puce est la simplification de la démarche de dessalement de la mer, en comparaison avec ce qui se fait actuellement. Aussi, le dispositif n’est pas gourmand en énergie. À ce propos, ses concepteurs affirment que les piles du commerce suffisent à l’alimenter. Cela permet donc de dire que le coût de la puce sera faible.

 


Article publié le 24 - 12 - 2018 par Alaind dans la categorie: > sciences

Share on Google+